fr

Selachimorpha

Le téléphérique comme une liaison de village en village, telle l’éléctricité, il mélange, allume, amène les flux. Relier les habitants entre eux, apprivoiser la montagne à travers une réponse fine et emblématique. Les stations de Selachimorpha ne veulent pas se fondre dans la masse, elles veulent clamer leur identité forte, sans oublier leur contexte. Un geste fort.

Au pied de la montagne, la station de départ pour les ascendants, ou d’arrivée pour les descendants, est généreuse et accueillante. Que ce soit à la sortie des bus postaux, depuis le parking voitures ou en descendant de la cabine, une place pavée reçoit les marcheurs, les promeneurs, les pendulaires. Le couvert longeant les arrêts de bus offre une zone d’attente, tout en gardant un oeil sur les croisements de la place centrale. En s’approchant de la station, le guichet puis l’escalier monumental cueille les voyageurs pour les emmener à l’étage supérieur. Depuis la salle d’attente, les passagers profitent de la vue et observent leur cabine arriver, glissant le long du câble. En concentrant les programmes au rez-de-chaussée, la station aval propose une clarté d’utilisation et libère le premier étage comme une mise en route sereine vers le sommet. La finesse des embrasures des fenêtre offre des vues dégagées sur les allées et venues des cabines, que ce soit depuis la salle de commande, la magnifique salle d’attente ou la percée du haut de l’escalier. Les ouvertures zénithales ouvrent la cinquième façade au travers desquels l’édifice communique avec son environnement

Projet

Concours ouvert pour la construction et aménagement des gares aval, intermédiaire et amont du téléphérique Chalais – Briey – Vercorin

2017

Prestations fournies

Concours ouvert

BARAKI_Construction et aménagement Chalais – Briey – Vercorin
Retour aux projets